Comment Régler sa Selle de Vélo : Le Guide Complet

Comment Régler sa Selle de Vélo : Le Guide Complet

Introduction

Régler sa selle de vélo peut sembler être une tâche simple, mais c'est en réalité un art complexe qui peut avoir un impact significatif sur votre confort, vos performances et votre santé en tant que cycliste. Que vous soyez un cycliste amateur ou un compétiteur chevronné, comprendre comment ajuster correctement votre selle est essentiel. Cet article se propose de vous guider étape par étape dans ce processus.

1. Importance d'un Bon Réglage de Selle

Le cyclisme est un sport avec 5 points d'appuis, le poids doit etre réparti de la manière la plus homogène possible entre ces différents points afin de limiter la surstimulation de l'un par rapport aux autres.

Le réglage de la selle est donc crucial pour plusieurs raisons. Tout d'abord, il peut  affecter votre capacité à pédaler efficacement à cause d'inconforts ou de malposition en position assise.  Deuxièmement, un mauvais réglage peut causer des douleurs et des blessures, comme des douleurs lombaires, des irritations de la peau, et des problèmes uro-génitaux.
Enfin, une selle bien réglée vous permettra d'économiser de l'énergie en étant tout le temps bien posé et donc à long terme vous permettra de mieux exprimer votre cycle de pédalage. 

 

Le réglage de la selle ne se limite pas à la hauteur uniquement, nous avons 3 caractéristiques à prendre en compte. 
La hauteur, le recul et l'inclinaison. 
Le choix de la forme de votre selle est primordial aussi mais nous y reviendrons dans un prochain article. 

 

2. Hauteur de la Selle

La hauteur de la selle est le point de départ. Une selle trop basse augmente la tension mécanique sur les genoux (notamment pression rotulienne) et réduit l'efficacité du pédalage en perturbant la coordination neuromuscualire, tandis qu'une selle trop haute peut causer des douleurs au niveau de la chaine postérieure.
Plusieurs méthodes ont été étudiées et misent en place empiriquement au fur et à mesure que la discipline a progressé. 

Il existe la méthode de mesure d'entrejambe que l'on multiplie par 0,885. Méthode Genzling qui date des années 80 et qui a été remise en cause par des recherches plus récentes montrant que la plupart des cyclistes avaient tendance à preferer une hauteur moins importante. 
De nos jours il existe de biens meilleures manières d'évaluer et regler la hauteur de selle et notamment une mesure video dans laquelle nous allons chercher à avoir un angle de genou compris entre 33° et 43° lorsque notre pédale se trouve au point mort bas. 

De nombreuses méthodes existent et il est primordial de trouver celle qui nous correspond le mieux car chaque individu est unique et va necessiter une évaluation personnalisée. 

 

3. Recul de la Selle

Le recul de selle est limité par l'UCI, il doit etre de 5cm minimum. Mais si nous sortons du cadre compétition le meilleur recul est encore une fois celui qui correspondra le mieux à l'individu.
Le recul de selle va modifier la répartition du poids sur le vélo. 

Plus nous avancons, plus nous nous rapprochons du poste de pilotage et cherchons à nous redresser. 
Plus nous reculons, plus nous nous éloignons du poste de pilotage et nous nous allongeons. 
Ce réglage va dépendre de la souplesse et adaptabilité du cycliste. 

 

4. Inclinaison de la Selle

Elle aussi limitée par l'UCI à 3°. Mais rarement vérifiée. Et encore une fois dépendant de ce que l'on recherche.

L'inclinaison de la selle est tout aussi importante. Une selle inclinée vers l'avant peut causer une pression excessive sur les bras, avant bras, poignets, mains. Tandis qu'une selle inclinée vers l'arrière peut augmenter la pression périnéale et la flexion lombaire.

 

 

6. Utiliser un Outil de Mesure

Pour mesurer les différentes caractéristiques du réglage complet de la selle il faut un mètre ruban vous permettant de mesurer la position de votre selle par rapport à des repères précis. Ainsi qu'un niveau à bulle.

Vous pourrez ainsi mesurer la hauteur de selle du centre du pédalier au creux de selle. 
Le recul du bec de la selle jusqu'à la verticale passant par le pédalier. 
Et l'inclinaison en ° grace au niveau à bulle. 

 

7. L'Importance des Vêtements de Cyclisme

C'est une composante à ne pas négliger dans l'assise cycliste, avoir un cuissard adapté à soi, à sa pratique et à la bonne taille.

 

8. Faire des Ajustements Progressifs

Lorsque vous faites des ajustements à votre selle, faites-les progressivement et testez chaque réglage. Un petit changement peut faire une grande différence. Notez les mesures avant de faire des ajustements afin de pouvoir revenir à une configuration précédente si nécessaire.

 

9. Écouter Votre Corps

Il est crucial d'écouter votre corps. Si vous ressentez des douleurs ou un inconfort persistant, cela pourrait indiquer que votre selle n'est pas correctement réglée. N'hésitez pas à apporter des modifications ou à consulter un expert si les douleurs persistent.

 

10. Réévaluation Périodique

Enfin, réévaluez périodiquement votre réglage de selle. Votre corps change, tout comme votre style de conduite et vos préférences. Un réglage qui était confortable il y a un an pourrait ne plus l'être aujourd'hui.

 

Conclusion

Bien régler sa selle de vélo est un processus qui demande de l'attention et de la précision. En suivant ces étapes et en restant à l'écoute de votre corps, vous pouvez améliorer considérablement votre expérience cycliste, augmenter vos performances et éviter les blessures. N'oubliez pas qu'un bon réglage de selle est un investissement dans votre confort et votre santé en tant que cycliste et qu'il est spécifique à un individu.

Retour au blog