Réglage de la hauteur de selle, la meilleure méthode ?

Réglage de la hauteur de selle, la meilleure méthode ?

Nous avons vu dans un article précédent, comment régler toutes les composantes de la selle.

Aujourd’hui, nous nous intéressons plus spécifiquement à un des réglages qui est la hauteur de selle. Cette dernière a été empiriquement étudiée au fur et à mesure de l’évolution de la discipline. Plusieurs marqueurs peuvent être intéressant à prendre en compte à fin de trouver le réglage idéal et personnalisé.

Cette personnalisation est primordiale et à plusieurs objectifs qui sont d’éviter un maximum de blessures de sur utilisation, de favoriser le meilleur pattern de coordination neuro motrice lors du pédalage et de maximiser le confort.

Commençons par l’historique du réglage, de la hauteur de selle.
Pendant très longtemps, cette hauteur a été calculé après avoir mesuré la hauteur de l’entrejambe (EJ) depuis le sol en position debout. Les chercheurs dans ce domaine est expert de la biomécanique ont créé plusieurs formules qu’ils ont éprouvé à travers le temps.

 

La première méthode, de Hamley, date des années 70, à cette époque ils fixaient la hauteur de la selle en la mesurant depuis l’axe de la pédale lorsque celle ci était au point mort bas et ils avaient fixé une norme entre 106 et 109% de l’EJ.

Dans les années 80, la méthode Genzling consistait à multiplier l’EJ par 0,885 et fixer la hauteur de selle à cette valeur en la mesurant depuis le centre du boîtier de pédalier. Cette méthode est restée longtemps la plus répandue mais a été étudiée par la suite et les résultats montraient que la majorité des cyclistes baissaient la selle après ce réglage par la méthode Genzling.

Puis en se rapprochant des années 2000 avec l’apparition des analyses vidéo, les mesures angulaire sont devenus majoritaire en est depuis deux types de mesure ça font les mesures en statique et les mesures en dynamique .

En statique la recherche est un angle de genou entre 25 et 35 degrés avec la pedale au point mort bas.

En dynamique un angle de genou entre 33 et 43 degrés pedale au même endroit. De nos jours, grâce aux analyses vidéo et 3D, cette mesure angulaire est la plus efficace et la majorité des études se base sur cette évaluation, elle nous permet dans le même temps d’évaluer la capacité de pédalage du cycliste.

 

Il existe donc une grande diversité de méthode de recherche de la hauteur de selle idéal. L’objectif est de trouver celle qui nous correspond le mieux donc pourquoi ne pas en essayer plusieurs. Même si l’analyse vidéo reste à l’heure actuelle la plus complète et moins onéreuse.

 

N’hésitez pas à tester ces différents réglages mais soyez attentifs, tout réglage de plus de 5mm est considéré comme important et nécessitera plusieurs heures d’adaptation.

Retour au blog