Quelle longueur de manivelle choisir ?

Quelle longueur de manivelle choisir ?

Avec le développement des offres niveau matériel, il y a de plus en plus de choix a faire lors du changement ou de l’adaptation de sa machine à soi. 

Un de ces choix est celui de la longueur des manivelles. Il existe une gamme allant de 175mm de longueur jusqu’à 160mm. Certains fabriquant sur mesure peuvent proposer des manivelles plus courtes éventuellement. 

Avant de vous donner des arguments concernant le choix éclairé de longueur, un peu d’histoire. 


Ce débat a commencé dans les années 70, époque à laquelle amener un gros braquet en force était synonyme de grande efficacité et performance. (Il n’y a qu’à voir les vélos de nos grands père que l’on retrouve dans les granges, difficile de s’imaginer monter l’alpe d’Huez avec ces braquets pour un cycliste amateur d’autant plus.) A ce moment la, pour aller plus vite on pensait qu’avoir une manivelle plus longue permettait grâce à un bras de levier plus grand de développer plus de force. 

Comme toutes les époques s’essoufflent, le courant en vogue jusqu’à nos jours n’a fait que s’inverser pour arriver aujourd’hui à lire des articles prônant le raccourcissement énorme des manivelles dans le but de favoriser uniquement la cadence et l’économie musculaire. 

Ou est la vérité la dedans ? Comme tout est toujours histoire de curseur, la vérité est souvent entre les 2… 

 

Mais alors, comment faire son choix ? 

La puissance dévelloppée lors du pédalage est le résultat du couple (force appliquée sur la pédale) multiplié par la vitesse angulaire de pédalage (cadence). 
Tiens tiens chaque époque prône l’efficacité d’un seul des 2 alors que c’est un mélange… 

 

Pour la performance: 
L’idée sera alors de trouver, pour le cycliste personnellement, quel part l’avantage le plus. 

Par exemple, un cycliste de grande taille avec des segments longs et puissant sera sans doute plus éfficace avec des manivelles longues. Un cycliste grand mais peu puissant bénéficiera sans doute plus de manivelles de taille moyenne. Un cycliste grimpeur de petite taille aura sans doute une meilleure éfficacité avec des manivelles courtes. 

Ce sont 3 exemples parmi des milliers possibles. L’objectif c’est de trouver la situation idéale à soi. Pour cela n’hésitez pas à demander un bilan auprès d’un professionnel du bike fitting. 

 

Pour la durabilité: 
Le choix de la taille de manivelle est important pour la performance mais aussi pour éviter les blessures. 
Des manivelles plus courtes diminueront les amplitudes de travail des 3 articulations du membre inférieur (hanche, genou, cheville) donc économiseront mécaniquement ces articulations sur des sorties longues. Et rendront plus facile le maintien d’une agence élevée sur fatigue.

Un chiffre primordial sur la hanche, diminuer de 2,5mm la longueur de manivelle diminuerait la flexion de hanche d’environ 2° donc passer de 175à 165 chez un cycliste avec problématique de hanche pourrait changer la donne. 

 

En résumé, le choix de la longueur de manivelle idéale doit se faire en pensant à la performance mais aussi aux risques de blessures. 
Il faut adapter cette longueur à sa morphologie mais aussi à ses capacités. 

Retour au blog