Knee Over Pedal Stroke (KOPS)

Knee Over Pedal Stroke (KOPS)

Le KOPS est un des éléments qui revient principalement lorsque l’on parle d’étude posturale cycliste. 
Depuis longtemps il a été mesuré avec un fil à plomb, et de nos jours grâce à une analyse vidéo.

On l’a souvent pointé du doigts car on le pensait responsable des douleurs de la face antérieure du genou.

On sait maintenant avec des recherches menées sur le sujet que, OUI il peut être responsable des ce type de douleurs mais, NON il n’en est pas le seul facteur.
On sait que la hauteur de selle est un réglage qui joue de manière plus importante sur la pression rotulienne, on sait que la force du vaste médial est déterminante dans le guidage rotulien, et une coordination neuro musculaire déficitaire peut engendrer ce genre de problématiques aussi. 
Autant d’arguments faisant passer le KOPS au second plan. 

 

 

 



Cependant des chercheurs se sont quand même posé la question et ont évalué la coordination du pédalage, l’activation musculaire et la dépense énergétique de cyclistes avec différentes positions de KOPS. 

On conseille en général d’avoir un KOPS se rapprochant de zéro. Voire légèrement en retrait. 

Ils ont mesuré ces facteurs avec 4 postions:
-20mm (genou en retrait) 
0mm (genou à l’aplomb) 
+20mm (genou en avant) 
+40mm

Et en ont conclut que la position la plus économique en dépense énergétique se trouvait être celle à 0mm. Plus on. S’éloigne plus cela semble demandeur et donc à l’origine de plus grande fatigue et moins bonne performance. 

L’activation des muscles vastes médial et latéral avait tendance à être minimale à 0mm et +20mm. Et à être décuplée aux extrémités. Ils émettent l’hypothèse que le maintien rotulien serait donc meilleur lorsque ces muscles ne sont pas sur stimulés.

En ce qui concerne la coordination elle n’aurait pas été affectée de manière importante par les changements.  

 

Que peut-on en retirer ? 
Ce KOPS est donc important lors de notre étude posturale cycliste ou lorsque nous nous positionnons sur notre vélo afin d’éviter de surcharger certaines zones ou de laisser trop d’énergie. 
On conseillera donc d’avoir un KOPS qui ne sera pas dans les extrêmes mais entre -10mm et +20mm. 

 

ps: le KOPS se mesure à l’aplomb de la rotule et de la pointe du pied OU du centre articulaire du genou a la tête du 1er métatarse.

 

Tang CK, Huang C, Liang KC, Cheng YJ, Hsieh YL, Shih YF, Lin HC. Effects of Different Pedaling Positions on Muscle Usage and Energy Expenditure in Amateur Cyclists. Int J Environ Res Public Health. 2022 Sep 23;19(19):12046. doi: 10.3390/ijerph191912046. PMID: 36231346; PMCID: PMC9564475.

Retour au blog