Douleurs aux pieds du cycliste

Douleurs aux pieds du cycliste

La pratique du cyclisme, comme tous les sports à répétition, peut engendrer une infinité de problématiques.
Aujourd’hui le sujet abordé sera donc les douleurs aux pieds chez les cyclistes. 

Le pied fait partie des 7 lieu de douleurs ou blessures les plus fréquents chez les cyclistes. 
Nous allons lister aujourd’hui les blessures/douleurs potentielles ainsi que comment les prévenir du mieux possible. 

Le pied est, anatomiquement, d’une construction complexe. Il se compose de 26 petits os attachés entre eux par des ligaments et formant une arche possédant des zones de contacts au sol particulières. Sa fonction est le maintient de l’équilibre lors de l’immobilité et la propulsion lors de la marche ou de la course. 

Premère particularité, lors du pédalage le pied ne va pas exercer ce rôle de propulseur, il va jouer un rôle de transmetteur. 
Il transmet la force produite par les muscles de la hanche et du genou directement à la pédale pour produire une certaine puissance. 

Contrairement à la course a pied ou la pied se déforme lors de la foulée, dans la chaussure de vélo (notamment les plus rigides) le pied n’aura aucun rôle de déformation et d’absorption du terrain. 

 

Ce rôle particulier va engendrer des problématiques particulières. 

Fourmillements: 
Le premier signe d’un mauvais réglage ou choix de chaussure est l’apparition de fourmillements. D’intensité modéré à forte, elles montrent une difficulté du pied à s’adapter au chaussant autour de lui. 
Par exemple une chaussure trop fine, un mesh trop rigide ou une semelle peu compliante vont engendrer des perturbations de vascularisation du pied menant à ces sensations désagréables. 

 

Perte de sensiblité:
Ce niveau la est le niveau supérieur, notamment si la température est clémente mais que les sensations au niveau des orteils ou des coussinets adipeux sous la tête des métatarses se retrouvent perturbées on fait face à une chaussures inadaptées, un positionnement de cales mal ajusté ou un serrage trop important.

 

Neuropathies:
La plus connue de toutes est la névralgie de Morton qui apparaît car la terminaison nerveuse interosseuse au niveau des métatarses s’irrite à causes de trop grands frottements. 
Ce stade de blessure peut se traiter en kinésithérapie avec du travail musculaire du pied mais ca peut ne pas suffire et nécessiter une intervention chirurugicale. 

On a lister les problématiques les plus fréquentes au niveau des pieds, mais comment les éviter ? 

 

Le choix de la chaussure:
Comme abordé dans un article précédént, choisir une chaussure adaptée est primordiale. 
On conseille 1/2 voire 1 pointure de plus que vos pointures de ville.
Une largeur adaptée à votre pied en sortant la semelle de propreté et posant votre pied dessus pour vérifier que votre pied ait la place de s’étaler. 
Un mesh pas trop rigide (sauf si vous en avez l’habitude bien sur). 
Une rigidité de semelle adaptée à votre pratique.

 

Le réglage des cales:
Il doit se faire en fonction de vos capacités et de la forme de votre pied. 
L’avancée de la cale peut être placée entre la tête du 1er et 5ème métatarse. 
La rotation doit suivre une rotation anatomique.

 

Le choix du modèle des pédales: 
Les différentes marques du marché possèdent des forme de cale et surface d’appui différentes. 
Une petite surface d’appui peut favoriser des surpression alors qu’une plus grande peut homogénéiser ces dernières.
Donc ne pas hésiter à essayer des modèles différents.

Le choix du textile:  
Des chaussettes respirantes, plus ou moins épaisses en fonction de vos préférences et avec des coutures fines seraient idéales. 


Vous avez maintenant un ensemble d’arguments pour gérer des potentielles douleurs au pied lors de la pratique cycliste. 
N’hésitez pas à demander conseil pour plus d’informations. 

 

Silberman MR. Bicycling injuries. Curr Sports Med Rep. 2013 Sep-Oct;12(5):337-45. doi: 10.1249/JSR.0b013e3182a4bab7. PMID: 24030309.

 

 

Retour au blog